Le Grand Jury

Deborah Young (États-Unis) : Président

Deborah Young


Deborah Young, rédactrice en chef de la section film international pour «The Hollywood Reporter» et critique de cinéma renommée.
Elle est consultante pour plusieurs festivals de cinéma y compris Venise, Tribeca et New Italian Cinema Events. Elle a été directrice artistique du Festival du film de Taormina de 2007 à 2011.

Licino AZEVEDO (Brésil)

Licino AZEVEDO


Né au Brésil, Licínio Azevedo est un cinéaste qui a parcouru l’Afrique suivant les guerres de libération avant de s’installer au Mozambique.
Il participe à des ateliers de formation en cinéma organisés par Ruy Guerra et Jean-Luc Godard à l’Institut National de Cinéma du Mozambique et réalise plusieurs films, dont «Le train de sel et de sucre» qui obtient le Tanit d’Or lors des JCC 2017.

Diamand ABOU ABBOUD (Liban)

Diamand ABOU ABBOUD


Actrice et réalisatrice libanaise diplômée de l’Institut des Beaux- Arts de Beyrouth. Aujourd’hui, elle y enseigne le jeu et la direction d’acteur. Le film « Void » qu’elle a co-écrit, a reçu plusieurs prix ( Murex, Alexandrie, Malmö) et son court métrage «Point Virgule» obtient le Prix spécial du Jury au Festival du Cinéma Européen à Beyrouth.
Elle a joué dans plusieurs films (Stable Unstable – 2013, Une famille Syrienne – 2017, L’Insulte – 2017).

Ridha Behi (Tunisie)

RidhaBehi


Ridha Behi est réalisateur et producteur Tunisien. Ses deux longs métrages «Soleil des Hyènes» (1977) et «Les anges» (1984) sont sélectionnés à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. «Les Hirondelles ne Meurent pas à Jérusalem» obtient le prix de la critique internationale aux JCC en 1994. «La Boîte magique» (2002) est sélectionné à la Mostra de Venise et obtient le prix spécial du jury aux JCC.
Son film « Fleur d’Alep » a fait l’ouverture de la 50ème édition des JCC en 2016.

Maimouna N’DIAYE (Guinée)

Maimouna N’DIAYE


Maïmouna N’Diaye est comédienne de théâtre et de cinéma, et réalisatrice de films documentaires : «Warbassanga» 1998, «Balan» 2004, «Recréatrales» 2003, «Amando» 2003 et «Tranches de vies» 2009.
Comme actrice, elle a tourné au Sénégal, en Guinée, au Burkina Faso. Elle a eu le Prix de la meilleure actrice pour son rôle dans L’oeil du cyclone lors des JCC 2015.

Mai Masri (Palestine)

Mai Masri


Réalisatrice palestinienne, Mai Masri a signé plusieurs films largement récompensés dont 33 jours (2007), Chroniques de Beyrouth (2006), Rêves d’Exil (2001), Les Enfants de Chatila (1998), Femme de Son Epoque (1995), Les Enfants du Feu (1990), Génération de Guerre – Beyrouth (1989).
En 1995 elle co-fonde Nour Productions avec feu son mari Jean Chamoun et continue d’exercer jusqu’à aujourd’hui en tant que réalisatrice et productrice.

Beti Ellerson

Beti Ellerson


Beti Ellerson est la directrice-fondatrice du Centre pour l’Etude et la recherche sur les Femmes africaines au Cinéma. Ses travaux portent sur les femmes africaines au cinéma.
Elle à été productrice animatrice de «Reels of colour» série d’émissions sur le cinéma des gens de couleur aux US.
Elle a écrit «Sisters of the Screen» (Africa World Press,2000) et produit un documentaire du même nom pour Cinéma d’Afrique au féminin.

 

Le Jury Documentaires

Raed Andoni (Palestine) : Président

Raed Andoni


Raed Andoni est né en 1967 en Palestine. Réalisateur et producteur autodidacte, il débute sa carrière en 1997. Il fonde la société de production «Dar Films» à Ramallah et co-fonde «Les Films de Zayna» à Paris en 2008. Il réalise plusieurs films documentaires dont «Improvisation» en 2005 et «Fix me» en 2009 et «Ghost hunting » en 2017 et obtient plusieurs prix à l’échelle internationale entre autres à la Berlinale de 2017 et à Buenos Aires en 2011.

Laza (Madagascar)

Laza


Laza est réalisateur et producteur malgache. En 2006, il a créé le festival Rencontres du Film Court avec l’appui de l’Institut Français de Madagascar et il est le Président de l’Association Rencontres du Film Court de Madagascar. Il dirige sa propre structure de production, Rozifilms. Il est notamment Chevalier de l’Ordre National à Madagascar.

Giona A. NAZZARO (Suisse)

Giona A. NAZZARO


Giona A. Nazzaro est journaliste et écrivain Suisse établi en Italie. Il est Délégué général de la Semaine Internationale de la Critique Cinématographique de Venise, Programmateur de Visions du Réel et membre du conseil d’administration de l’Union of Italian Film Critics. Il a été sélectionneur pour le Festival de Turin, programmateur du Festival dei Popoli et travaille pour le «Festival del Film de Locarno». Il a également été sélectionneur auprès du Festival Internazionale del Film di Roma.

Kaouther Ben Hania (Tunisie)

Kaouther Ben Hania


Kaouther Ben Hania est auteure réalisatrice Tunisienne. Elle signe plusieurs courts métrages qui se démarquent dans les festivals internationaux. «Le Challat de Tunis» est son premier long métrage (ACID de Cannes 2014). « Zeineb n’aime pas la neige » obtient le Tanit d’Or lors des JCC de 2016. « La Belle et la Meute », son 3ème long métrage est présenté à Cannes en Sélection Officielle - Un Certain Regard 2017. Elle a siégé en tant que membre du Jury de la Mostra de Venise en 2018.

Stefano Savona (Italie)

Stefano Savona


Stefano Savona est né en Italie où il étudie l’archéologie et l’anthropologie. Il débute comme photographe indépendant en 1995 puis comme réalisateur et producteur de documentaires. Ses oeuvres comprennent de nombreuses installations vidéo comme le «D-Day» en 2005 au Centre Pompidou. «Carnets d’un combattant kurde» (2006) reçoit le Prix SCAM au Cinéma du Réel et «Piombo fuso» le Prix Spécial du Jury au Festival de Locarno en 2009. «Palazzo delle Aquile», a été sélectionné à ACID Cannes 2011.

 

Jury : Compétition Première OEuvre Prix Taher Chériaa

Balufu Bakupa-Kanyinda (Congo) : Président

Balufu Bakupa-Kanyinda


Balufu Bakupa-Kanyinda est né en 1957 à Kinshasa. Il a étudié la sociologie, l’histoire et la philosophie ainsi que la realisation. En 1991, il réalise son 1er documentaire «Dix mille ans de cinéma» et un 2ème sur Thomas Sankara. Sa première fiction date de 1996 «Le Damier Papa National Oyé!».Il a été membre du Comité des courts métrages au CNC et membre fondateur de la Guilde Africaine des Réalisateurs et Producteurs.

Nadia Kaci (Algérie)

Nadia Kaci


Actrice née à Alger, elle vit aujourd’hui à Paris. Elle débute dans « Bab el Oued City » de Merzak Allouache. En 1997, elle joue dans «Tunisiennes» de Nouri Bouzid et enchaîne avec «Le Harem de Madame Osmane» de Nadir Moknèche en 1999, puis avec «Nationale 7» de Jean-Pierre Sinapi. Au théâtre, elle a joué dans «Le Patio du pays éperdu» de Ziani-Chérif Ayad et dans «Femmes en quête de terres», une pièce qu’elle a écrite et interprétée.

Hisham Zaman (Iraq)

Hisham Zaman


Hisham Zaman est réalisateur Iraqie. Depuis 2005, il a reçu plus de 40 prix nationaux et internationaux. En 2007, il réalise «Winterland», et en 2013, «Before snowfall». Il reçoit pour ce film des prix à Göteborg et Tribeca. En 2014, il réalise «Letter to King» et gagne notamment le prix FIPRESCI au festival du film européen à Lecce (Italie).